Ca fait presqu'un siècle que la publicité de marque régit les ventes. A vrai dire, on n'y croit pas, mais des slogans collent et gravent dans notre cerveau au niveau du subconscient. "A quoi bon payer plus cher?"

dog-food

Un client ordinaire va en animalerie en quête de la nourriture lorsqu'il a déjà acheté un chien.  C'est sa première erreur. Il choisit la marque à base d'un design séduisant et des mentions sur l'étiquette (au recto d'un sac). Deuxième erreur.

Malheureusement, la majorité des propriétaires n'ont pas la moindre idée de quoi en réalité est faite la nourriture pour leurs compagnons. C'est de la composition que nous allons parler.

Nous ne mentionnons pas de marques précis pour qu'on ne puisse pas nous imputer l'anti-publicité. Prenons un sac de croquettes bon marché, n'importe quel. Nous lisons la composition: les mots les plus mystérieux sont "les sous-produits d'origine animale". Mettons-les en cause.

Dans le monde entier des centaines d'usines de recyclage fournissent les déchets traîtés non seulement aux fermiers, mais aussi aux fabricants des aliments pour les animaux domestiques.

L'ensemble des matières premières est identifié en fonction de la source animale majoritaire. Donc, les ingrédients que l'on retrouve dans les croquettes pour nos chiens:

  • les sous-produits de volaille
  • les sous-produits d'origine animale
  • les sous-produits de poisson
  • la graisse animale

Ce ne sont que les déchets à recycler.

Les déchets toxiques et les animaux euthanasiés

Ce système, une véritable fantasmagorie de recyclage, transforme les déchets en aliments pour nos animaux.

Les usines-fournisseurs produisent inévitablement des déchets toxiques. Des composants indésirables peuvent être apportés. Des pesticides sont issus de la viande rejetée par l'industrie alimentaire humaine. L'huile de poisson est contaminée au mercure et aux autres métaux lourds. Des animaux morts sont broyés même avec leurs colliers anti-puces. Les animaux abattus sont négligemment rajoutés avec les autocollants imprégnés d'insecticides.

Des objets métalliques d'origines différentes s'y mêlent: colliers, médailles personnalisées, aiguilles etc. Même la plastique est recyclée.

Une nouvelle vie des denrées périmées

Chaque jour des convois de camions apportent la viande des supermarchés dont la date limite de consommation est dépassée; du poisson et de la volaille périmés, tous dans l'emballage ou film plastiques.

On ne se donne pas la peine à enlever l'emballage de chaque unité à part dans cette masse des milliers de produits rejetés, trop peu de temps pour un travail minutieux.

Des étiquettes d'identification du bétail, des autocollants insecticides et les sacs plastiques dans lesquels les animaux quittent des vétérinaires sont fourrés dans l'enfer du recyclage.
Comme vous le voyez, tous les objets énumérés ci-dessus (plastique, papier, carton etc.) entrent directement dans le mécanisme de recyclage.

Mais ce jour-là vous devez prendre conscience d'un seul fait. Une grande partie de ce qui est utilisé pour préparer la nourriture industrielle canine n'est qu'un sous-produit de la fabrication alimentaire humaine. Cela est qualifié d'"impropre à la consommation".

Inconsommable pour les humains, propre à l'alimentation canine bon marché

Un liste ci-dessous indique quelques matières premières peu indigestes déjà mentionnés, quelques points de surplus. Tous les ingrédients sont abominables...mais ils s'utilisent légalement pour la fabrication des aliments pour les chiens.

  • déchets d'abattoir (vicères, têtes, sabots, becs, pattes)
  • déchets de l'industrie céréalière (épis, tiges, déchets produits par les moulins)
  • son de blé non purifié
  • animaux de ferme mourants, malades ou affaiblis
  • cerfs, moufettes, ratons laveurs passés sous les roues des voitures
  • produits secondaires de la fermentation
  • denrées périmées des supermarchés
  • animaux morts de zoo
  • huiles de friture usagées
  • chats et chiens euthanasiés

L'industrie de l'alimentation des animaux de compagnies sert en partie à se débarrasser des sous-produits de l'alimentation humaine. Une occasion de gagner de l'argent avec les déchets. Bon nombre de compagnies pratiquent cette sorcellerie légitime, en transformant les débris en argent.

Les conseils à suivre

Il faut apprendre à déterminer des "sales joueurs" parmi un tas de fabricants de la nourriture canine et éviter d'acheter les aliments de mauvaise qualité.

Recherchez les marques des fabricants de bonne foi, fières de leur produits haut de gamme qui ont été conçus afin d'améliorer la qualité de vie et la longévité de votre chien.

Sur le marché concurrenciel une croquette à bas prix ne peut pas être de haute qualité: le prix baisse au dépens de la qualité.

Les faits cités ne sont pas agréables, mais si l'un des propriétaires réfléchit et change sa façon de choisir la ration alimentaire pour son ami le chien, tout n'était pas en vain..