N'essayez pas d'être plus sage que la nature, vous n'arriverez jamais à le faire

Le BARF, ce concept d'alimentation naturelle pour chien ou chat, prend de l'ampleur de nos jours. Opposé aux croquettes et toute nourriture industrielle "morte" cet aliment naturel propose une ration alternative, plus adaptée aux besoins nutritionnels des canidés.

L'alimentation des ancêtres pour le chien carnivore

Comme vous le savez, ce régime alimentaire se base sur le principe que le chien est carnivore. Son meilleur repas serait celui de son ancêtre le loup ou de son prédécesseur domestiqué avant l'invention des croquettes: viande crue, os, légumes et fruits.

Le successeur de BARF -  le régime Raw Feeding - est allé plus loin, proposant le menu imitant la proie entière (viande et abats) diminuant le rôle des légumes.

Les croquettes, le représentant populaire de l'industrie alimentaire animale, constituent un camp adversaire.

Leur qualité fréquemment détestable, l'impossibilité en général de tracer la provenance des matières premières dont la fabrication  fait sujet des discussions et des révélations.

Les bénéfices du régime BARF sont si éloquents que nourrir son chien au cru semble logique.

viande crue barf

Pourquoi on a peur de l'alimentation crue? Aujourd'hui nous allons parler des bienfaits, mais surtout des risques à éviter si l'on prend ce chemin.

L'avis sur BARF - bienfaits contre les risques

Bien qu'on parle souvent des bienfaits du BARF, les études qui prouvent les effets positifs du régime carnivore pour chien restent rares.

En Finlande, un producteur local du BARF a mené une enquête sur 652 maîtres de chiens qui ont passé des croquettes au BARF. Les résultats compilés par l'Université de Helsinki révèlent que la santé de ces chiens s'est significativement améliorée.

Les effets positifs de l'alimentation crue

Les barfers interrogés ont observé:

  • l'amélioration du pelage
  • l'amélioration du fonctionnement du système gastro-intestinale; les selles plus fermes et formées, moins odorantes
  • l'énergie des chiens augmentée
  • des meilleures santé et humeur
  • le chien devient plus musclé, il reprend sa bonne forme
  • les 2% des chiens ont même évité l'euthanasie

Voici les chiffres des animaux rétablis:

Les 66% (422) des chiens concernés ont eu de différents symptômes des maladies. Après le passage à la nourriture naturelle les maîtres de 77% (326) des chiens de cette groupe ont découvert la récupération totale et la disparition des symptômes. Encore 12% (53) rapportent la récupération partielle.

En total, les 83% des propriétaires ont eu l'intention de continuer à nourrir au BARF. Que les 0.5% (3) annoncent qu'il vont arrêter de pratiquer ce type d'alimentation.

Surprenant, n'est-ce pas? Même tenant compte de l'absence du contrôle vétérinaire et du caractère sélectif des interrogés, cette étude mérite d'être prise en considération.

Revenant au sujet du choix entre les deux types d'alimentation antagonistes BARF et croquettes, on se souvient des avertissements des vétérinaires au regard de la ration ménagère à base de la viande crue.

Points faibles et dangers du BARF

Parmi les inconvénients essentiels que les vétérinaires mentionnent :

  • le régime ancestral est peu adapté aux chiens domestiqués
  • les aliments crus augmentent considérablement le risque de la contamination des chiens et des humains par les agents pathogènes (particulièrement par la Salmonella)
  • à l'opposition des croquettes le menu BARF s'avère déséquilibré
  • les os sont dangereux et peuvent causer les obstructions et les perforations intestinales

Nous nous souvenons aussi d'un mythe répandu que le chien nourri à la viande crue devient agressif et dangereux pour les animaux domestiques et les humains.

Ces "rappels au bon sens" (souvent cultivés par les parties intéressées) se fondent sur quelques études.

Est-ce que manger la viande crue est tellement dangereuse pour chien? Comment éviter les risques?

Je vous invite à regarder de près et comparaître BARF à son opposé - les croquettes.

Croquettes ou BARF - quel repas est plus adapté ?

On entend beaucoup parler que le chien est un omnivore. Passons au crible ce sujet.

L'alimentation crue n'est pas approprié au chien domestiqué ?

Le chien est écarté du loup par plus de 10 000 années de domestication. Du point de vue physiologique, son équipement est carnivore. Sa denture, les mouvements de la mâchoire, le tube digestif court, l'acidité élevée de l'estomac - tout est conçu pour déchirer la viande, mâcher et croquer les os, digérer les protéines.

Peut-être, contraint de manger les restes du table humain, il aurait dû s'adapter à la nourriture riche en hydrates de carbone et en amidon?

Référons-nous à une étude menée par les généticiens suédois. Ils étudiait l'adaptation des chiens à une diète riche en amidon lors de la domestication.

En voilà les conclusions:

"Nos résultats témoignent qu'une adaptation sans précédent, qui a permis aux ancêtres des chiens modernes de prospérer au régime riche en amidon par rapport au régime carnivore des loups, a constitué une étape déterminante dans la domestication précoce des chiens".

Les généticiens se sont concentrés sur les changements génétiques du système digestif. On va éclaircir comme la digestion de l'amidon s'effectue. Ce sont les trois étapes.

  1. En première étape l'enzyme est indispensable pour diviser les chaînes de l'amidon.
  2. Ensuite, c'est la maltase-glucoamylase qui joue le rôle essentiel dans la digestion de ce glucide complexe.
  3. Et finalement, on a besoin de la protéine SGLT1 responsable de transporter la glucose.

Les savants ont découvert chez les chiens entre 4 et 30 copies du gène de l'amylase. Puisque les loups n'en possède que deux, ils ont conclu que cela témoigne de la capacité des chiens de digérer l'amidon à la première étape.

Quant à la maltase-glucoamylase, le nombre des gènes responsables de sa production chez les chiens ne surpasse pas celui des loups. Cependant, on a découvert les mutations de ce gène qui interviennent chez les mammifères avec la tendance à l'omnivorie.

De plus, ils ont révélé le niveau plus haut de cet enzyme dans le pancréas et le sang des chiens. Ils en ont tiré la conclusion que le régime riche en hydrates de carbone est à l'origine de cette différence.

Les gènes des protéines qui transportent la glucose ont aussi muté. Donc, à l'avis des chercheurs, le transport de la glucose devrait s'effectuer mieux.

Les chiens peuvent manger de l'amidon ?

Alors, la question se pose :

Cette étude, prouve -t-elle que les chiens "prospèrent" en mangeant l'amidon?

La réponse non et oui.

Oui, les chiens s'adaptent mieux aux féculents que leurs ancêtres. Ils sont plus omnivores que leurs ancêtres et tolèrent bien la quantité réduite des glucides représentés par des aliments bénéfiques ou simplement digestes (légumes, riz, patates) .

Pourtant, le nombre des gènes varient considérablement d'une espèce à l'autre, l'adaptation donc est un facteur trop individuel pour généraliser les résultats. D'ailleurs, des preuves présentées ne suffisent pas à proclamer les bénéfices du régime riche en amidon.

En fait, sur le long terme, une alimentation riche en céréales provoque des troubles hépatiques et la manque des enzymes.

Nourrir équilibré: les croquettes gagnent ?

En 2001 Lisa M. Freeman et Kathryn E. Michel publient les résultats des analyses nutritionnelles des rations crues et des aliments fabriqués comparés aux normes de l'AAFCO.

L'étude des diètes crues a démontré les carences en éléments essentiels: le potassium, le calcium, le zinc, le cuivre et l'excès en vitamines A, D, E. En même temps, on a reconnu que le BARF répondait aux recommandations de l'Association plus que les autres régimes.

Par ailleurs, les auteurs avouent que l'équilibre nutritionnelle de l'alimentation industrielle et son impact positif sur la santé des chiens ne peuvent pas être prouvés. De plus, l'étude ne sera pas considérée comme exhaustive vu qu'un seul menu journalier a été prise en compte.

Une autre spécialiste, Dr Géraldine Blanchard, nous met en garde contre la nutrition BARF en référant à une étude allemande (malheureusement, cette page est introuvable à présent). D'après cette analyse, les 74% des rations crues s'avèrent déséquilibrées.

Certains maîtres restent de toute façon sceptiques sur l'impartialité des vétérinaires et spécialistes en nutrition chargés de ces recherches.

Les déséquilibres alimentaires du BARF

Néanmoins, Barf pose vraiment problème si la ration alimentaire n'est pas diversifiée et on nourrit le chien inconsciemment. Et les croquettes haut de gamme s'avèrent alors une alternative plus équilibrée et du coup plus saine.

Par exemple, le chien est nourri jour après jour à la viande de poulet sans ou avec peu de légumes. Les besoins en vitamines et nutriments essentiels ne peuvent être couverts pendant une période longue. Une telle carence alimentaire permanente présente des risques pour la santé de l'animal.

L'hypervitaminose en vitamine A est souvent causée par la consommation excessive du foie, surtout combiné avec des oeufs. Le problème de l'apport inadéquate en calcium est lié à la quantité élevée des os dans le repas par rapport à la viande.

En résumé, l'essentiel est de se fonder sur le bon sens et les expériences réussies d'autres barfers.

Comment équilibrer la ration BARF?

Pour retrouver l'équilibre nutritionnel Mr.Billinghurst a proposé le menu composé de 75% des os charnus/ abats et de 25% des légumes/fruits broyés pour la meilleure digestion.

La composition d'un repas du chien barfer:

  • os charnus variés (la viande apporte les protéines, les os sont une source des minéraux et du calcium).
  • poisson (protéines, phosphore).
  • abats (coeur, reins, foie, rumen apportent des nutriments essentiels). Les abats ne sont pas indispensables à introduire dans le menu pour chaque jour.
  • oeufs: la source des protéines, lipides et acides aminés, vitamines A et B8
  • légumes et fruits favorisent l'apport en vitamines et en fibres. Les derniers aident à lutter contre les problèmes de constipation.
    On réduit des légumes et des fruits en purée pour détruire la cellulose et faciliter leur digestion. Je préfère les légumes verts et renonce aux féculents (trop d'amidon indigeste). De même je limite la fructose.
  • huiles végétales (sources de l'oméga 3 et 6) et autres compléments (yaourt , levure de bière, varech) sont ajoutés de temps en temps pour combler les besoins essentiels ou améliorer la digestion.

La variété du menu assure les bienfaits du régime et l'absence des carences.

Les croquettes: l'équilibre naturel?

Quant au croquettes, leur composition est sensée équilibrée lorsqu'elle atteint les normes dites officielles. En fait, ces exigences nutritionnelles sont établies par les fabricants eux-mêmes regroupés dans les associations. En France, c'est FACCO (Fédération des Fabricants d’Aliments pour Chiens, Chats, Oiseaux) qui contrôle la production des aliments pour les animaux domestiques.

Les arnaques des fabricants

Les fabricants savent les astuces qui leur permettent de cacher l'origine des ingrédients et la qualité des constituants essentiels dans le cadre de la réglementation. Des sous-produits et des "fillers" à valeur nutritive faible apparaissent par ce biais dans la composition des croquettes.

A titre d'exemple, le taux des protéines figurant dans l'analyse garantie est boosté par l'introduction des légumineuses riches en protéines végétales (haricots, pois, fèves).

Contenant des glucides complexes, les légumineuses et les féculents ne sont pas adaptés au système digestif des canidés qui produit peu d'enzymes. Stockés dans le côlon, les glucides non digérés produisent des flatulences.

D'ailleurs, le chien manque ainsi des acides aminés qui proviennent des protéines animales.

Vitamines et minéraux synthétiques - le chien y tire du profit ?

Et les vitamines? Les propriétaires sont sûrs que les fabricants veillent à ajouter les vitamines indispensables pour l'équilibre de l'aliment. Vous ne devriez pas vous en occuper et ajuster.

alimentation crue

Pourtant, bien que les vitamines et minéraux soient additionnés selon les recommandations, elles sont de nature synthétiques. Comme les humains, les chiens assimilent mieux les vitamines tirées des aliments naturels.

Les croquettes fournissent des nutriments au naturel ?

D'ailleurs, la cuisson très chaude des croquettes détruit les nutriments. On les met dans la nourriture industrielle après la préparation en quantité invariable sans prendre en considération les besoins individuels.

Donc, du point de vue de l'équilibre les bienfaits de tous les aliments fabriqués ne sont pas égaux.

Avec BARF nous pouvons tracer la provenance des produits et assurer l'apport en nutriments de qualité supérieure.

Donc, d'après ces critères, BARF gagne la partie. Parlons des inconvénients et dangers qui pourraient apparaître cruciaux. Evidemment, nous allons fixer notre attention sur l'attitude responsable pour éviter tout risque.

BARF - les dangers à éviter

Passons aux dangers associés au BARF et aux démarches à effectuer afin de les éviter.

Les os:  la sécurité d'abord

Le danger des os est un motif fréquent pour renoncer au BARF. Les histoires des vétérinaires provoquent ces craintes. Les os coincés, les perforations intestinaux et péritonite - les risques sont réels lorsqu'il s'agit des os cuits, trop petits ou tranchants.

Quels os sont dangereux ?

  • Tous les os cuits: avec la perte d'eau ils deviennent plus cassants et peuvent nuire à l'estomac ou abîmer les dents.
  • Ceux de lapin, les ailes et les cuisses de poulet et (les esquilles de ces os croqués causent des perforations)
  • Trop petits pour les races de grande taille: avalés par le chien, les os risquent de se coincer dans le tube digestif.
  • Les os et la viande crus de porc et de gibier (risque de contamination par les larves des vers ténia, trichinella et échinocoque)

Les os à préférer :

  • Gros et charnus (avec de la viande et sans  extrémités pointues).
  • Les os à moelle
  • Le meilleur choix: genou de veau, fémur de boeuf, mouton, dos et cou de poulet etc.

La nature a donné aux chiens l'arsenal pour mâcher et croquer. Pourtant, certaines races à tête plate (bouledogue, boxer) ont la structure de mâchoire différente, moins adaptée à la mastication efficace des os.

Les races de petite taille ont des dents fragiles que les os durs peuvent abîmer. Consultez votre vétérinaire pour apprécier l'état des molaires de votre chien et éviter des problèmes.

Un conseil qui ne sera pas trop: surveillez votre toutou lorsque vous l'initiez à l'alimentation crue (BARF ou Raw Feeding) pour échapper un danger éventuel.

Contamination par des bactéries et des parasites

La salmonellose est souvent associée à l'alimentation crue tandis que des croquettes peuvent être aussi contaminées par cette bactérie. La transmission de la salmonellose s'effectue également à partir des selles contaminées.

Grâce à l'acidité élevée (pH 1-2) l'estomac canine présente les conditions défavorables pour des salmonelles (les bactéries préfèrent le ph gastrique humain entre 4 et 5).

Suite à ce fait, ce sont les humains qui s'avèrent avant tout exposés aux risque de l'empoisonnement à la salmonelle. L'hygiène est primordiale si vous êtes en contact avec la viande crue ou des selles des chiens.

Bien que le système digestif des chiens est capable de tuer les agents pathogènes, la part des micro-organismes peut survivre en passant rapidement avec la nourriture dans l'intestin.

Cependant, on a détecté les cas de l'infection des chiens aux salmonelles, bien qu'ils soit rares. Les chiots et les animaux avec des problèmes immunitaires risquent de développer l'infection, parfois latente et sans symptômes.

En ce qui concerne les vers, la congélation de  -18°C pendant 4 jours ou au-dessous de -30 °C durant 24 h est un moyen efficace pour tuer les larves des parasites.

Avis final : BARF vs croquettes

En faisant le point sur ce qui est déjà dit, BARF n'est pas si compliqué. Nous espérons que nous avons démontré que les dangers de la nutrition crue sont exagérés, mais les avantages sont nombreuses.

Quelle que soit l'alimentation que vous choisissez, BARF ou croquettes, chaque régime présente ses avantages et inconvénients.

Simples et pratiques, les aliments secs ne sont pas une panacée d'autant plus que leur qualité est souvent douteuse.

En même temps les croquettes de qualité supérieure présentent une alternative aux chiens avec des troubles digestifs, déficit immunitaire ou aux races mini. Sans parler de leur côté pratique.

* Références : 

Billinghurst I. The BARF Diet (Raw Feeding for Dogs and Cats Using Evolutionary Principles). Bathurst, Australia: Ian Billinghurst; 2001.

http://www.nature.com/nature/journal/v495/n7441/full/nature11837.html

http://avmajournals.avma.org/doi/pdf/10.2460/javma.243.11.1549

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC339295/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1716752/